Récupération des Crasses d'Aluminium et de Zinc : DROSRITE™

Récupération des Crasses d'Aluminium et de Zinc : DROSRITE™

AVANTAGES :
  • Procédé sans ajout de sel
  • Pas de gâteaux salés
  • Résidus non dangereux et 100% recyclable
  • Sur place
  • 98% de l’aluminium récupéré (20% de plus que les fours de sel rotatifs (RSF))
  • 50% moins d’OPEX que les RSF
  • Empreinte carbone réduite, idéal pour les grands émetteurs de gaz à effet de serre tels que les fonderies

Le système DROSRITE ™ de PyroGenesis est un procédé éprouvé, sans sel, rentable et durable, permettant de maximiser la récupération de métal des crasses, un déchet généré par l’industrie métallurgique. Le procédé breveté de PyroGenesis évite les pertes coûteuses en métal, tout en réduisant l’empreinte carbone et la consommation d’énergie des fonderies, offrant ainsi un retour sur investissement élevé. Le système a été conçu pour traiter et récupérer les métaux précieux tels que l'aluminium, le zinc et le cuivre des crasses. Outre la vente directe du système DROSRITE ™, PyroGenesis propose également des services de récupération. Un accord de services de récupération est une entente dans laquelle une fonderie fournit des déchets à PyroGenesis afin de les traiter contre des frais, sur place ou non - une solution clé en main pour les fonderies.

En plus de la vente directe du système DROSRITE™, PyroGenesis offre également des services de péage. Une entente de service de péage est une entente en vertu de laquelle une fonderie fournit des scories à PyroGenesis pour qu'elles soient traitées sur place ou à l'extérieur moyennant des frais - une solution clé en main pour les fonderies.

COMMENT ÇA FONCTIONNE :

DROSRITE™ est un procédé discontinu où les scories chaudes sont introduites dans un four rotatif basculant rempli d'argon, ce qui trempe toute réaction d'oxydation. La rotation du four permet de séparer la phase métallique de la phase non métallique. Le métal fondu est enlevé puis retourné dans le four de maintien, tandis qu'une quantité contrôlée d'oxygène est introduite dans le four pour chauffer le métal non récupérable restant dans le résidu. Une partie des résidus est ensuite évacuée, mais les résidus restants, ainsi que l'accumulation de chaleur due à l'oxydation, assurent que le four est prêt à recevoir le lot suivant.